La ceinture d'amitié

Emma Cordes March 7, 2018
Fable
Add to FAVs

Sign in to add a tale to your list of favorites

Hide

Already a member? Sign in. Or Create a free Fairytalez account in less than a minute.

  • A A A
  • Download PDF

    Pendant longtemps, je n’ai pas compris pourquoi certaines personnes voulaient à tout prix être enterrée ici ou là. Intellectuellement, je comprenais, je ne suis pas idiot, en dépit d’une ascendance difficile… Mais ça restait très…sentimental, très abstrait. Pendant longtemps j’ai été comme ça : un être humain égaré sur la terre, de passage, comme si on m’attendait sur la lune. Mais un jour, j’ai été invité à la grande parade du solstice d’été au Pontévédro. J’ai dû retirer mes chaussures, mon costume de monsieur pressé… J’ai enfilé le costume traditionnel. Les pantalons larges et légers, la sur-robe et la ceinture brodée, longue comme la lumière du 21 juin. C’est la ceinture d’amitié. On dit qu’il faut d’abord la nouer autour d’un arbre, qu’elle va réduire en cendre et recommencer ainsi cent fois de suite, avant qu’elle accepte d’être portée sans danger par un homme. On dit qu’elle est brodée d’un cheveu de la fée de l’île de Youkali. On dit que mises bout à bout les ceintures pontévédrines sont la mesure de la circonférence de la terre. Mais c’est faux bien sûr. En vérité, nos ceintures relient le Pontévédro à la lune. Tout le monde sait ça. Une nuit du solstice d’été où Rados-le-Bleu dormait dans une barque au milieu du lac de Skhodar, sa ceinture trempait dans l’eau… sans le vouloir, il a pêché la lune. Elle s’est laissée prendre par la beauté du soleil qui était brodé sur sa ceinture. La lune était toute confuse : le bleu du lac, le bleu du nom de Rados et le soleil en pleine nuit qui brillait dans l’eau. Et en moins de temps qu’une étoile filante, elle était éprise. Mais Rados-le-Bleu, l’aimait comme elle était, libre et changeante dans le ciel du Pontévédro, au-dessus du lac de Shkodar. Alors il l’a laissée aller, mais depuis, chaque ceinture pontévédrine réalise une portion de la route céleste qui les séparent.

    Leave a Comment